Aires

Bardot
Palermo Tranquillo
Griffé
Le Petit Prince
Volets Noirs
Retour de la Bocca
Politicos
Sombre
Madonna
Centro Rapido
Coule
36 Billiardes
Palermo Nocturno
Palermo Soho
San Telmo Iglesia
Le Tapis du Chausseur
Bar des Etats-Unis
Masque noir
Sous la Bâche
Fondacion Prao
La Croisée des Routes
Masque Rouge
San Telmo's Market
Agonia
Vers Puerto Madero
Verde Muerte
Les Guetteurs de Palermo
Ecolières
Mercado de las Pulgas
Bus des Avenues
Dernières Avenues
Passage à Niveau
Disparu
Palermo Tarde

AIRES

 

Buenos Aires
Imbibée d’Histoire.
Sombre et lumineuse. Active. Bruyante. Splendide. 
Gorgée d’éclats et de drames.
Là-bas les femme sont graves.
On a emprisonné leurs frères, tué leurs maris, volé leurs enfants.
On les a jetées des avions.
Et depuis elles tournent comme des folles, pour appeler leurs disparus.
Les femmes sont graves à Buenos Aires
C’est elles qu’on appelle folles
Mais ce sont bien ces hommes, les fous, qui ont volé leur avenir.
Les drames sont gravés dans les murs, dans les visages.
Sombrios Aires.

 

                                                             Michaël Serfaty

 

Photos prises en Mai 2011 - exposées à La Fontaine Obscure, Aix-en-Provence en Février 2015