© Michaël Serfaty

Aix ou le bleu des pierres

Aix ou le Bleu des Pierres
Juin 1999

 

Aix n'est peuplée que d'ombres éphémères et de pigeons éternels.
Mais son âme est là, qui palpite bien au-delà de son agitation ensoleillée, sa mémoire est vive sous les masques de pierres qui sourient paisiblement, dans les madones et les bergers qui veillent patiemment aux angles des rues. Les pierres s'allument sous les doigts de lumière évadée des toits. La matière brute palpite aux reflets des hommes et aux chutes des saisons.
Sa présence est là, chaleureuse, sensuelle, frémissante. Les encres et les ocres cohabitent dans une flamboyance mélancolique. L'azur et la pierre s'accomodent dans la vieille certitude de leur intimité. Les murs vivants apaisent l'intense limpidité et en retour sa lumière irise leur tranquille éternité.
La main de l'homme est fière, qui élance sa modernité à la conquête du bleu. Mais la pierre sourit et se rassure. Les platanes bruissent de son passé. Le bleu des pierres a tout l'infini pour se raconter."

Michael Serfaty

 

 

 

"Aix ou le Bleu des Pierres"
paru aux éditions Edisud,
Juin 2000