© Michaël Serfaty

Passé simple

Passé Simple

(1977 - 2009)

 

Un retour aux origines

De l’image, du regard, 

Comme l’égaré remonte ses traces 

Avec fièvre et angoisse, 

Pour retrouver le sens de sa route. 

 

Et sous les griffures et les plaies 

Derrière les cicatrices, infiniment troublantes, 

La vie est là, palpitante, 

Les émotions et les émerveillements, 

Dépôt fragile mais persistant, 

Abîmé mais vivant, tellement vivant. 

Comme une peau, comme une histoire. 

 

Et cette ivresse de se redécouvrir, 

De s’inviter au présent, 

D’accueillir ce passé où tout était si simple, 

De se rassurer de l’évidente continuité.

 

Alors poursuivre sa quête de l’image 

Apaisé du révolu 

Enrichi de chaque matin 

Affamé de toutes les prochaines aubes dormantes. 

En vie. 

 

Michaël SERFATY