© Michaël Serfaty

Maia est en vie

Maia est en vie

2006

 

Maïa est un ange sans ailes
une fée sans lumière,

un regard sans prunelles.
une peau sans rides 

Maïa est un regret, une absence.
Maïa est une soustraction.
Maïa est un silence, un oubli.

J’ai rencontré Maïa.
Elle m’attendait sur l’étal d’un brocanteur,
Ses bras rangés à son côté.
Elle m’a regardé sans me voir,
à sa façon.
Elle m’a happé.

Maïa vit dans du papier de soie rose.
Maïa vit dans une boîte noire.
Maïa vit dans mon sac.

Mais Maïa vit.
Avec moi elle vit.
Et elle voyage. Dans ma vie.

Paris, Nice, Amsterdam, Barcelone…
L ‘été, l’automne, l’hiver,
La montagne et la ville,
La ville, les flaques et les heures…

Maïa est une pensée et une histoire.
Maïa est une peine, un virage, un sursaut.

Avec moi, elle a déjà vécu.
Elle a perdu la face.
Elle s’est brisé les jambes.
Elle a subi l’outrage
et a reçu l’hommage.

Elle vit simplement là,
Comme un conte jamais écrit. 

 

Michael Serfaty